Changeons le système, pas le climat ! Réunion publique du 2 décembre 2014, Halle aux Toiles, Rouen

Changeons le système, pas le climat !

Réunion publique 

En présence de 

C. Aguiton (Ensemble!), M. Billard (Parti de Gauche), C. Poupin (NPA)

 

Mardi 2 décembre de 18h à 22h 

(avec une pause conviviale pour se restaurer) 

Halle aux toiles – Rouen

Fin 2015, la conférence mondiale sur les changements climatiques COP21 se tiendra à Paris. Les alertes du GIEC doivent être prises en compte. La destruction des écosystèmes, la montée des eaux, va générer d’innombrables réfugié-e-s climatiques, détruire des vies, accentuer l’insécurité alimentaire, et finalement consacrer l’écrasement des pays pauvres par les pays riches. Nous devons dès à présent nous mobiliser contre l’inertie des gouvernements et leur soutien indéfectible aux grandes industries/multinationales destructrices de l’environnement. Après l’échec de la conférence de Copenhague en 2009, il est temps que les peuples s’en mêlent réellement pour contraindre les États et les multinationales.  Cette réunion annuelle de près de 200 États doit susciter d’intenses mobilisations, dès aujourd’hui, contre le capitalisme vert, contre les fausses solutions des mécanismes de marché (carbone, air, eau, terre, humain), pour changer le système, pas le climat !  Dès le mois de septembre dernier, le succès d’importantes mobilisations internationales a donné le ton pour une année de convergences des luttes. Du local au global, les solutions naissent dans la résistance. En France, la lutte contre les grands projets inutiles mobilise toujours plus – aéroport à Notre-Dame-des-Landes, barrage de Sivens, tunnel Lyon-Turin –, les ZAD fleurissent et des villages des alternatives sortent de terre. A Rouen, la Zad urbaine, la ferme des bouillons, la mobilisation contre le contournement est, la lutte pour des transports gratuits participent de ces résistances. Partout on refuse les projets industriels mortifères : extraction des gaz de schiste, usine des « 1000 vaches », centrales nucléaires… Toutes ces luttes s’opposent à un capitalisme fou et à un Etat dont la brutalité tue. Cette année est celle de la convergence des luttes. La mobilisation se construit à l’échelle nationale comme internationale, toutes les organisations politiques et tout le mouvement social ayant conscience de l’urgence des enjeux sociaux et écologiques doivent s’y impliquer.  Nous, Ensemble !, le Nouveau Parti Anticapitaliste et le Parti de Gauche, répondons présent.  Nous nous réclamons de l’écosocialisme, et vous invitons à partager nos débats, analyses et propositions pour changer le système, pas le climat.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *