Vive la Grève ! Semaine de solidarité avec les Grecs

Grèce,France, Europe : l’austérité tue, la démocratie meurt ! http://aveclesgrecs.com/
Manifestation Paris Samedi 20 juin, 15h Stalingrad
 
« Au nom d’une « dette illégitime » le FMI, la commission Européenne, la banque européenne, entendent dicter au peuple grec de nouvelles mesures d’appauvrissement. Ils exigent la retraite à 68 ans, refusent un système de santé, veulent des privatisations…Les aides, quelques 7 milliards, en sont le prétexte. Une somme à comparer aux quelques 50 milliards joués par 1 seul trader de la société générale, qui en avait perdu 5 en quelques clics, ou comparés aux 7 milliards d’amendes payés par la BNP aux US!
Cequi se joue en Grèce c’est la démocratie: les peuples disposent-ils d’eux mêmes ou Est-ce « les institutions » qui dirigent?
Cequi se joue en Grèce c’est le rapport de force entre le capitalet tous les peuples en particulier en Europe. Est-il possible de mener une autre politique: chaque jour, les médias, les patrons, les politiques disent que non. C’est cette démonstration qu’ils veulent faire. Et dans ce rapport de force international,toutes les forces du capital sont unies….mais il n’en est pas de même au niveau des peuples, des forces syndicales et politiques. Que de sectarismes imbéciles!
  
VIDEO
En quoi la dette grecque et ses relations avec la troïka nous concernent directement :         
Mobilisons! Il n’y a pas d’alternative possible!
 
 

Communiqué Ensemble! Rouen – grève ville de Rouen 20 – 22 juin

Les employé-e-s de la ville de Rouen seront en grève du 20 au 22 juin inclus avec l’ensemble de leurs syndicats ( CGT, FO, SUD, CFDT, CGC ).

Leurs revendications portent sur les salaires, les conditions de travail, la non-reconduction des contrats précaires, le management, le manque de moyens…

Depuis plusieurs mois, les responsables font courir des bruits d’endettement catastrophique de la ville, de risques de cessation de paiement des employé-e-s, de mise sous tutelle préfectorale de la ville. Ces rumeurs venant d’en haut, à cause de la politique d’austérité, ont un but ; il s’agit d’obtenir que les employé-e-s acceptent les licenciements de précaires, une augmentation de la semaine de travail en remettant en cause les 35 heures, le blocage des salaires. Les employé-e-s subissent

Cette situation est la conséquence de la baisse des dotations de l’Etat.

Lors de la campagne électorale des municipales de mars 2014, la liste menée par Ensemble et le Parti de Gauche avait pointé les conséquences budgétaires pour les communes de la politique d’austérité mise en oeuvre par Hollande et le PS.

Ensemble apporte son soutien à cette lutte et invite toutes les forces politiques à gauche du PS, le mouvement social et les citoyen-ne-s à se rassembler pour proposer une politique rompant avec cette austérité qui fragilise tous les services publics, alors que des dizaines de milliards sont offerts sans contrepartie au patronat.

Exigeons la tenue d’un conseil municipal exceptionnel et clarifions les choses :

1. les mesures, prises par ce gouvernement, d’étranglement des collectivités ont-elles ruiné la ville de Rouen ?

2. avec les employé-e-s (bibliothèque, restauration, piscine, écoles, espaces verts et l’ensemble des services techniques et administratifs), exigeons les moyens pour un véritable service public municipal.

 

 

Changeons le système, pas le climat ! Réunion publique du 2 décembre 2014, Halle aux Toiles, Rouen

Changeons le système, pas le climat !

Réunion publique 

En présence de 

C. Aguiton (Ensemble!), M. Billard (Parti de Gauche), C. Poupin (NPA)

 

Mardi 2 décembre de 18h à 22h 

(avec une pause conviviale pour se restaurer) 

Halle aux toiles – Rouen

Fin 2015, la conférence mondiale sur les changements climatiques COP21 se tiendra à Paris. Les alertes du GIEC doivent être prises en compte. La destruction des écosystèmes, la montée des eaux, va générer d’innombrables réfugié-e-s climatiques, détruire des vies, accentuer l’insécurité alimentaire, et finalement consacrer l’écrasement des pays pauvres par les pays riches. Nous devons dès à présent nous mobiliser contre l’inertie des gouvernements et leur soutien indéfectible aux grandes industries/multinationales destructrices de l’environnement. Après l’échec de la conférence de Copenhague en 2009, il est temps que les peuples s’en mêlent réellement pour contraindre les États et les multinationales.  Cette réunion annuelle de près de 200 États doit susciter d’intenses mobilisations, dès aujourd’hui, contre le capitalisme vert, contre les fausses solutions des mécanismes de marché (carbone, air, eau, terre, humain), pour changer le système, pas le climat !  Dès le mois de septembre dernier, le succès d’importantes mobilisations internationales a donné le ton pour une année de convergences des luttes. Du local au global, les solutions naissent dans la résistance. En France, la lutte contre les grands projets inutiles mobilise toujours plus – aéroport à Notre-Dame-des-Landes, barrage de Sivens, tunnel Lyon-Turin –, les ZAD fleurissent et des villages des alternatives sortent de terre. A Rouen, la Zad urbaine, la ferme des bouillons, la mobilisation contre le contournement est, la lutte pour des transports gratuits participent de ces résistances. Partout on refuse les projets industriels mortifères : extraction des gaz de schiste, usine des « 1000 vaches », centrales nucléaires… Toutes ces luttes s’opposent à un capitalisme fou et à un Etat dont la brutalité tue. Cette année est celle de la convergence des luttes. La mobilisation se construit à l’échelle nationale comme internationale, toutes les organisations politiques et tout le mouvement social ayant conscience de l’urgence des enjeux sociaux et écologiques doivent s’y impliquer.  Nous, Ensemble !, le Nouveau Parti Anticapitaliste et le Parti de Gauche, répondons présent.  Nous nous réclamons de l’écosocialisme, et vous invitons à partager nos débats, analyses et propositions pour changer le système, pas le climat.

 

205 rue Saint-Julien, 76100 Rouen