Archives par mot-clé : mobilisations

Notre-Dame-des Landes: non au béton pour les actionnaires, non à la répression policière!

Communiqué de presse  du Front de Gauche Bretagne sur NDDL


Notre-Dame-des Landes: non au béton pour les actionnaires, non à  la répression policière!  

La volonté du gouvernement Valls de faire passer en force la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes en reprenant les travaux et en délogeant manu militari les habitants de la ZAD est dangereuse et inacceptable.

A t-on vraiment besoin de dépenser des centaines de millions d’argent public au profit de Vinci par le biais d’un Partenariat Public-Privé gagnant gagnant pour la multinationale? Faut-il maintenir cette ambition d’un développement sans frein de l’aérien alors que l’aéroport de Nantes-Atlantique n’est pas utilisé à pleine capacité et que l’on est en train de mettre en avant l’enjeu de la lutte contre le réchauffement climatique avec la COP 21?

Notre-Dame des Landes, c’est la marginalisation, puis la disparition à moyen terme de beaucoup de petits aéroports de l’ouest breton et de l’aéroport de Rennes avec le  risque de faire disparaître des centaines d’emplois et de rompre avec le principe de l’accessibilité et de la proximité des moyens de transport?

Notre-Dame des Landes, c’est un projet qui s’insère dans une logique capitaliste de développement du transport à bas-coût au mépris de l’environnement, de mise en concurrence européenne des territoires, avec développement démographique des métropoles de l’axe Rennes-Nantes et la désertification progressive de l’ouest et du centre Bretagne.

Notre-Dame des Landes, c’est la destruction de 2000 hectares de terres bocagères: l’enjeu de notre souveraineté alimentaire et de la préservation de la biodiversité des zones humides ne recommanderait-il pas plutôt de moderniser l’aéroport actuel de Nantes-Atlantique?

Depuis des années, des constructions de résistances ont lieu partout en France autour de Notre-Dame-des-Landes, qui est perçu comme un symbole de la lutte écologiste  et démocratique. Engager l’épreuve de force contre les militants écologistes et anticapitalistes, partisans d’un autre modèle de développement humain, comme on réprime les salariés et les syndicalistes défendant leurs droits, serait-ce la ligne de conduite de ce gouvernement si complaisant vis-à-vis des puissants et du MEDEF?

Avec le Front de Gauche, nous souhaitons la relance d’un vrai débat public contradictoire et une consultation populaire sur l’utilité ou non de la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et nous refusons, quoiqu’il en soit, de confier nos infrastructures de transport et nos projets d’aménagement urbain à des entreprises capitalistes. La Bretagne mérite plutôt le développement du ferroviaire de proximité, du fret, avec de vrais moyens et un réseau de qualité, qu’un aéroport de plus à sa porte.

Nous appelons toutes et tous à la vigilance citoyenne et à la poursuite  sans violence de cette lutte hautement symbolique.

 Nos vies valent plus que leurs profits!

 

Xavier Compain, Sylvie Larue, Catherine Boudigou, Philippe Jumeau,

Front de Gauche Bretagne

Procès ZAD de Rouen, rendez-vous le 5/11/2015 au Palais de Justice

Rendez-vous Démosphère

Solidarité avec la ZAD urbaine de Rouen, Communiqué du 6 novembre 2014

Le NPA et Ensemble ! apportent leur soutien à l’action des militant-e-s du collectif de solidarité avec Notre-Dame-des-Landes et des occupant-e-s des « Bouillons » qui sont installé-e-s symboliquement sur le parvis du Palais de Justice. Ils exigent la vérité sur l’assassinat programmé d’un jeune homme. Ces militant-e-s s’opposent au saccage de la planète au bénéfice exclusif de multinationales .Celles ci n’ont qu’un seul objectif la rentabilité, les dividendes, un système capitaliste qui reçoit l’appui de ce gouvernement. Alors que Valls a déploré avec émotion le décès du patron pollueur de Total, Hollande a pris plus d’une semaine pour adresser un message tardif de condoléances à la famille de Rémi Fraisse.

Il y a urgence à stopper les grands travaux inutiles coûteux et dangereux pour la planète. Royal refuse d’arrêter Sivens, Valls provoque à Notre-Dame-des-Landes et Hollande déclare son amour aux gaz de schiste.Il est temps d’arrêter cette logique infernale qui conduit à terme à la destruction de la planète et du vivant.

Agenda COP21 à Rouen et ailleurs

Dates de mobilisation générale

A Paris, à Rouen, à Montreuil…

28-29 novembre : à Paris, en région, et dans tous les pays du monde, marches pour le climat pour l’ouverture de la COP.

Départ de l’église de St Sever à 14h

le samedi 28 novembre, arrivée au Palais de Justice de Rouen. 

La marche fera des arrêts afin de permettre des prises de parole par les associations membres et de donner lieu à des actions symboliques avec des visuels qui resteront sur place même après notre passage:

– Cité administrative

– Conseil Général

– Chambre de Commerce et d’Industrie

– TCAR

– EDF 

– 05-06 décembre: à Montreuil, Sommet Citoyen pour le Climat + Village Mondial des Alternatives + Marché Fermier 

– 07-11 décembre: au Centquatre (19ème), Zone d’Action pour le Climat, préparation des actions, points quotidiens sur le résultat des négociations + activités proposées par les associations

– 12 décembre (D12): trois actions prévues… à venir

Politique antisociale, on perd son sang-froid !

Politique antisociale, on perd son sang-froid !
 
Nous accusons les coups, mais nous les rendrons si nous nous rassemblons ! Le parti socialiste n’enfinit plus de courir vers la droite : la loi macron, loi antisociale, est adoptée à l’assemblée par le biais de « l’arme fatale » (dixit M. Valls) du 49-3.
Localement, la mairie de Rouen applique la politique d’austérité en grignotant chaque jour un peu plus les services publics. C’est le chantage à tous les étages de l’hôtel de ville pour obliger les salarié-e-s à abandonner leur salaire, leurs camarades précaires… et bientôt les 35 heures ? Mais ils ne se laissent pas faire : soutenus par leurs syndicats, ils sont en grève de samedi à lundi.
Nous les soutenons comme nous soutenons nos camarades du peuple grec qui se battent actuellement contre les institutions européennes et internationales. Les capitalistes veulent faire reculer le gouvernement de Syriza, pour nous faire tou-te-s reculer, nous faire croire encore qu’il n’y aurait pas d’alternative.
En fait, c’est un monde bien triste qu’ils veulent, les coupes budgétaires (nécessaires pour financer les cadeaux auMEDEF) ont asséché les finances des festivals. Les annulations se multiplient : le gouvernement nous verrait-il mieux devant notre télévision que dans l’espace public ? Dans la rue ?
Cette situation interpelle à nouveau toutes celles, tous ceux qui à gauche veulent construire une alternative à la politique libérale. Cette alternative peut-elle se construire en participant à des exécutifs avec le parti socialiste, dans des villes départements, régions ? Peut-on empêcher ces politiques d’austérité et de démantèlement des acquis sociaux en participant à des majorités d’union avec le PS? Pour Ensemble la question est posée une nouvelle fois à travers ce que vivent les personnels de la ville de Rouen.