Archives par mot-clé : solidarité

Notre-Dame-des Landes: non au béton pour les actionnaires, non à la répression policière!

Communiqué de presse  du Front de Gauche Bretagne sur NDDL


Notre-Dame-des Landes: non au béton pour les actionnaires, non à  la répression policière!  

La volonté du gouvernement Valls de faire passer en force la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes en reprenant les travaux et en délogeant manu militari les habitants de la ZAD est dangereuse et inacceptable.

A t-on vraiment besoin de dépenser des centaines de millions d’argent public au profit de Vinci par le biais d’un Partenariat Public-Privé gagnant gagnant pour la multinationale? Faut-il maintenir cette ambition d’un développement sans frein de l’aérien alors que l’aéroport de Nantes-Atlantique n’est pas utilisé à pleine capacité et que l’on est en train de mettre en avant l’enjeu de la lutte contre le réchauffement climatique avec la COP 21?

Notre-Dame des Landes, c’est la marginalisation, puis la disparition à moyen terme de beaucoup de petits aéroports de l’ouest breton et de l’aéroport de Rennes avec le  risque de faire disparaître des centaines d’emplois et de rompre avec le principe de l’accessibilité et de la proximité des moyens de transport?

Notre-Dame des Landes, c’est un projet qui s’insère dans une logique capitaliste de développement du transport à bas-coût au mépris de l’environnement, de mise en concurrence européenne des territoires, avec développement démographique des métropoles de l’axe Rennes-Nantes et la désertification progressive de l’ouest et du centre Bretagne.

Notre-Dame des Landes, c’est la destruction de 2000 hectares de terres bocagères: l’enjeu de notre souveraineté alimentaire et de la préservation de la biodiversité des zones humides ne recommanderait-il pas plutôt de moderniser l’aéroport actuel de Nantes-Atlantique?

Depuis des années, des constructions de résistances ont lieu partout en France autour de Notre-Dame-des-Landes, qui est perçu comme un symbole de la lutte écologiste  et démocratique. Engager l’épreuve de force contre les militants écologistes et anticapitalistes, partisans d’un autre modèle de développement humain, comme on réprime les salariés et les syndicalistes défendant leurs droits, serait-ce la ligne de conduite de ce gouvernement si complaisant vis-à-vis des puissants et du MEDEF?

Avec le Front de Gauche, nous souhaitons la relance d’un vrai débat public contradictoire et une consultation populaire sur l’utilité ou non de la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et nous refusons, quoiqu’il en soit, de confier nos infrastructures de transport et nos projets d’aménagement urbain à des entreprises capitalistes. La Bretagne mérite plutôt le développement du ferroviaire de proximité, du fret, avec de vrais moyens et un réseau de qualité, qu’un aéroport de plus à sa porte.

Nous appelons toutes et tous à la vigilance citoyenne et à la poursuite  sans violence de cette lutte hautement symbolique.

 Nos vies valent plus que leurs profits!

 

Xavier Compain, Sylvie Larue, Catherine Boudigou, Philippe Jumeau,

Front de Gauche Bretagne

4 heures de solidarité avec tous les migrant(e)s, Samedi 7 novembre, 15h

4 heures de SOLIDARITE avec TOUS les migrant(e)s

samedi 7 Novembre 2015, de 15h00 à 19h00
Halle aux toiles place de la basse vieille tour, Rouen
témoignages, informations, échanges, musiques

Nous sommes solidaires de tous ceux qui, quel que soit le pays, en France ou ailleurs, affrontent la misère et la précarité. Nous sommes  de la même humanité que ces femmes, ces hommes et ces enfants qui fuient la guerre et la misère pour ne pas mourir.

Nous dénonçons ce manque d’humanité. En niant leur droit à l’asile, c’est notre propre avenir que nous mettons en péril. Nous exigeons du gouvernement, des municipalités, au-delà des déclarations, qu’ils prennent leurs responsabilités. Il y a plus de 2 millions de logements vides, largement de quoi fournir un hébergement à tou(te)s les sans logis ET tou(te)s les réfugié(e)s.

Nous combattons les discours indignes qui refusent à ces hommes, ces femmes et ces enfants leurs droits élémentaires d’êtres humains, notamment la liberté de circulation.

Nous appelons tous les citoyennes et citoyens à se mobiliser pour appuyer cette exigence et pour apporter l’aide et l’assistance nécessaires.

Ensemble, nous demandons :
• l’accueil dans des conditions respectueuses de leur dignité (logement, travail, santé, éducation) de tous les réfugié(e)s qui fuient la guerre, la misère, la faim, la sécheresse, les inondations, les
dictatures .
• la régularisation de tous les sans-papiers.

Citoyennes, Citoyens, Collectif de défense des libertés fondamentales (Alternative Libertaire, ATTAC, Collectif 76 des
salariés du social et médico-social, CREAL (Comité de Réflexion et d’Action Laïque 76), DAL (Droit au Logement), Emancipation, Groupe de Rouen de la Fédération Anarchiste, Ensemble, Europe Ecologie Les Verts , FSU (Fédération Syndicale Unitaire), LDH de Rouen (Ligue des droits de l’homme), Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français 76, Parti de Gauche, Rasl’Front, SGEN-CFDT, Union Départementale CGT, Union Syndicale Solidaires 76, …)
et
AFPS (Association France palestine Solidarité), APMAR (Association pour la Promotion des Migrants de l’Agglomération Rouennaise), Artisans du Monde, ASTI (Association de Solidarité avec les Travailleurs Immigrés), Centre Communautaire Démocratique Kurde de Rouen, Cimade (Collectif Inter Mouvement Auprès des Evacués), CODASI ( Collectif des Associations de Solidarité Internationale ), Collectif pour les droits des femmes, Collectif Rouennais de Soutien Au Peuple Syrien, Collectif Rouennais de soutien aux sans-papiers, CSF ( Confédération Syndicale des
Familles ), Gauche Révolutionnaire, GREF (Groupement des éducateurs sans frontière), lntifada 76, Médecins du monde,
Pastorale des migrants, RESF (Réseau Education Sans Frontières) …

Procès ZAD de Rouen, rendez-vous le 5/11/2015 au Palais de Justice

Rendez-vous Démosphère

Solidarité avec la ZAD urbaine de Rouen, Communiqué du 6 novembre 2014

Le NPA et Ensemble ! apportent leur soutien à l’action des militant-e-s du collectif de solidarité avec Notre-Dame-des-Landes et des occupant-e-s des « Bouillons » qui sont installé-e-s symboliquement sur le parvis du Palais de Justice. Ils exigent la vérité sur l’assassinat programmé d’un jeune homme. Ces militant-e-s s’opposent au saccage de la planète au bénéfice exclusif de multinationales .Celles ci n’ont qu’un seul objectif la rentabilité, les dividendes, un système capitaliste qui reçoit l’appui de ce gouvernement. Alors que Valls a déploré avec émotion le décès du patron pollueur de Total, Hollande a pris plus d’une semaine pour adresser un message tardif de condoléances à la famille de Rémi Fraisse.

Il y a urgence à stopper les grands travaux inutiles coûteux et dangereux pour la planète. Royal refuse d’arrêter Sivens, Valls provoque à Notre-Dame-des-Landes et Hollande déclare son amour aux gaz de schiste.Il est temps d’arrêter cette logique infernale qui conduit à terme à la destruction de la planète et du vivant.

Vive la Grève ! Semaine de solidarité avec les Grecs

Grèce,France, Europe : l’austérité tue, la démocratie meurt ! http://aveclesgrecs.com/
Manifestation Paris Samedi 20 juin, 15h Stalingrad
 
« Au nom d’une « dette illégitime » le FMI, la commission Européenne, la banque européenne, entendent dicter au peuple grec de nouvelles mesures d’appauvrissement. Ils exigent la retraite à 68 ans, refusent un système de santé, veulent des privatisations…Les aides, quelques 7 milliards, en sont le prétexte. Une somme à comparer aux quelques 50 milliards joués par 1 seul trader de la société générale, qui en avait perdu 5 en quelques clics, ou comparés aux 7 milliards d’amendes payés par la BNP aux US!
Cequi se joue en Grèce c’est la démocratie: les peuples disposent-ils d’eux mêmes ou Est-ce « les institutions » qui dirigent?
Cequi se joue en Grèce c’est le rapport de force entre le capitalet tous les peuples en particulier en Europe. Est-il possible de mener une autre politique: chaque jour, les médias, les patrons, les politiques disent que non. C’est cette démonstration qu’ils veulent faire. Et dans ce rapport de force international,toutes les forces du capital sont unies….mais il n’en est pas de même au niveau des peuples, des forces syndicales et politiques. Que de sectarismes imbéciles!
  
VIDEO
En quoi la dette grecque et ses relations avec la troïka nous concernent directement :         
Mobilisons! Il n’y a pas d’alternative possible!